5 astuces pour voyager en voiture avec des enfants

Je pense que je ne vous apprends rien si je vous dis que le mot spontanéité s’est fait la malle, le jour ou je suis devenue maman. Et j’ai d’autant plus compris son importance, toutes les fois ou nous avons voyagé avec nos enfants. Pour un trajet réussi avec un ou des bambins, rien de mieux que l’ORGANISATION. Si. Je sais. C’est dur. Je vous vois venir avec vos « j’en connais qui partent comme ça, sur un coup de tête, qui disent aussi que leur vie n’a pas changé depuis qu’ils sont parents, qui partent à l’autre bout du monde avec leur bébé, qui vont toujours au restaurant mais avec lui car il est trop facile, blablabla ».  Ceux-là soyons clairs, on les déteste. Si.#menteurs #superhéros. Pour les autres, les gens normaux, voici

mes 5 astuces pour voyager dans le calme.

Ou presque.

Nous habitons a un peu plus de deux heures de voiture des grands-parents et du reste de notre famille. Bien qu’au fil des enfants des années, nos retours se font de plus en plus rare, il faut tout de même avouer que nous avons l’habitude de voyager avec eux.  Par contre, cela demande un peu de préparation surtout quand il faut le faire avec un bébé.

Sur 4 enfants, comme vous pouvez vous en douter nous avons eu droit à un petit échantillon de caractères et donc de situations. Louise hurlait durant tout le trajet, Jules s’endormait dès le moteur allumé, Charles voulait que je voyage à côté de lui pour lui tenir la main, quant à Tom, il ne supportait pas les trajets en voiture. Donc entre celui qui pleure dès la porte franchie de la maison,  celui qui se débat et hurle à l’installation dans son siège auto à celui qui vomit, il n’y a qu’un pas. Bref.

5 astuces voiture enfant thereseandthekids blog

Voyager avec un enfant c’est tout un programme.

 

1.  Choisir son horaire

Je ne connais rien de plus agréable que des enfants qui dorment pendant le voyage . Et la, soyons clair,  ce n’est plus une corvée mais un havre de paix, car pendant deux heures de trajet, je peux à choix : dormir ou dormir. Autant vous dire que c’est un début du paradis. Aucun conflit à gérer, aucun refrain à chanter, rien. Le silence.  Sauf qu’avec le temps, il n’y a plus que Tom qui dorme pendant le trajet. Du coup, il nous arrive de partir aussi le soir. Un souper, une mise en pyjama et un brossage de dents plus tard, nous partons. Le plus difficile consiste encore à les transférer dans leur lit sans les réveiller.

  • Prérequis: organisation, anticipation et capacité à reconnaître les premiers signes de fatigue. Il nous est arrivé de partir la vaisselle de midi dans l’évier. #ausecours
  • Prise de risque: voir son trajet se rallonger car personne ne dort pour finir, surtout pas le bébé et devoir utiliser les autres astuces.

2. Les nourrir.

Ok. Ce n’est pas bien de manger entre les repas. Ok. Ce n’est pas bien de manger dans la voiture. Mais bon en avion sur les longs courriers, on nous sert à manger tous le temps. Vous ne pensez pas qu’ils ont tout compris. Manger cela leur passe le temps et permet de patienter jusqu’au prochain arrêt.  Après vous pouvez préférer les entendre râler ou hurler. Moi, j’ai fais mon choix. Ils finiront obèses. Mon système nerveux me remercie.

  • Prérequis: gros lâcher prise sur la saleté et les tâches. Ne pas être matérialiste. C’est pas le moment d’aimer sa voiture.
  • Prise de risque :vomissements, salissures diverses, accoutumance.

5 astuces voiture enfant thereseandthekids blog

3. Les occuper

Dans mon sac à langer, il y a toujours de quoi dessiner,  un  jeu de cartes et un livre d’histoires. Pour les longs trajets, je prépare des mini cadeaux. Par exemple des figurines comme ceux que font Schleich. Attention, je fais attention à ce qu’ils soient déjà montés si c’est des nouveaux mais j’avoue que la plupart du temps je vais piocher dans leur jouets existants. #maline  Je rajoute aussi des livres d’activités avec des autocollants repositionnables qu’ils peuvent aussi coller sur les vitres de la voiture. Je propose aux plus grands de préparer leur sac à dos avec de quoi les faire patienter. ( Lego, poupées, livres, jeux de cartes, coloriages, etc) mais il y a toujours un moment ou il faut jouer au « Le premier qui trouve… »

  • Prérequis: un gros sac à langer, des livres d’activités et des autocollants en stock à la maison
  • Prise de risques: maux de ventre ou vomissements car il ne regarde plus la route. A privilégier uniquement sur les autoroutes. Ou à vos risques et périls.

4. Se rapprocher d’eux

Avant de partir, nous prenons un temps pour charger leur réservoir d’amour comme ils disent. Au menu gros câlins et explications de ce qui va se passer. La plupart du temps cela marche vraiment bien en tous cas pour la partie préparation au départ.

Je ne compte plus les fois ou pendant qu’on roulait, je suis passée du côté passager pour donner  le biberon, consoler, faire rire, tenir la main, retrouver une lolette, allaiter, jouer aux cartes, dessiner, nettoyer, etc. Depuis que nous voyageons à 6, je ne le fais quasiment plus. Les plus grands sont exploités à ma place. « Louise tu peux lui donner le biberon? » « Jules, tu lui passes ce biscuit? »

Attendez faut bien un avantage.

Quoiqu’il en soit, si je le fais encore, c’est plus pour soulager un besoin d’affection ou de proximité. Par contre, les fois ou je le fais, c’est imparable. Les pleurs cessent et je peux aisément perfectionner mon jeu d’actrice et de comique. Régis m’appelle « ma petite G.O »

  • Prérequis: compétence d’animatrice et patience.
  • Prise de risque:mal de dos, ennui, épuisement.

5 astuces voiture enfant thereseandthekids blog

5. Chanter

Il y a deux catégories de parents . Ceux qui écoutent de la musique pour enfants et ceux qui résistent.

Clairement, nous faisons partie de la première. Même si récemment, nos enfants font une fixation sur Zucchero, Soldat Louis et Mickael Youn (je me passe de vos commentaires), ils nous ont fait (re)découvrir la joie d’écouter Henri Dès et Sonia Grimm en boucle. Et dire que j’avais peur de ne pas connaître de comptines… En tous les cas, soyez prêt(e)s à chanter une, deux ou trois fois les mêmes chansons. Allez 30 minutes de gagner.

  • Prérequis: surdité. Acheter de la musique. Si vous chantez juste c’est mieux. Sinon ça va aussi.
  • Prise de risque:maux de gorge, chanson qui reste dans la tête « Pirouette, cacahuète, il était un petit homme » (me dites pas merci!)

Quand tout les autres points ne suffisent plus, quand vous avez envie de faire la peau à la Reine des Neiges ou à Sonia Grimm, que vous en êtes à votre 5 ème partie de « le premier qui trouve… »

*Bonus*

Les écrans. J’étais complètement contre. Et puis vous connaissez la suite…

Si il y a un principe  que j’essaie de tenir à la maison c’est celui-là, pas d’écran. Mais en voiture, c’est autre chose. Je bénis celui qui a inventé les DVD portables et depuis peu les tablettes tactiles. Nous en avons deux. Récemment lors de notre trajet pour Center Parcs, cela nous a sauvé et permis de patienter pendant un embouteillage. Ce n’est pas idéal mais il faut reconnaitre que grâce à cela nous avons eu la chance de faire connaissance avec Tchoupi et ses amis, Tro-Tro, petit ours brun, la fée coquillette et Franklin. Des gens qui gagnent à être connus. La base.

Sinon pour les tablettes, je vous renvoie sur mon précédent article qui traitent de mes applications préférées.

  • Prérequis: lâcher prise,s’asseoir sur les principes, batterie chargé préalablement pour la tablette, plusieurs écrans de DVD si vous avez plus de 2 enfants.
  • Prise de risque: crise de frustration à gérer et addiction.

5 astuces voiture voyager enfant thereseandthekids blog

Bien entendu, je ne vous ai pas parlé des multiples pauses pipi qui souvent ne servent à rien et de la gestion de conflits qui va de pair avec le nombre croissant d’enfants. Pour les disputes en voiture, je leur rappelle qu’ils ne sont pas obligé de s’aimer ni de s’entendre mais que nous sommes dans un espace confiné et qu’ils peuvent jouer chacun de leur côté avec leurs jouets. En principe, juste le fait de signaler qu’ils ne sont pas contraints de s’entendre suffit  à les calmer.

Et je ne l’ai pas précisé, mais je pars du principe que

  1. votre enfant est installé dans un siège-auto confortable et à la hauteur de la fenêtre; ce qui est nettement plus agréable pour voir le super camion rouge et toute la richesse du paysage qui défile devant leur yeux… « Maman t’as vu la vache? « 
  2. que votre sac à langer pèse une tonne car il prévoit n’importe quels imprévus; c’est-à-dire des livres, un repas qui peut prendre plus ou moins de place en fonction de l’âge des enfants, un biberon d’eau ou/et de lait,  un change complet pour palier à l’explosion caca avec option jusque dans le dos et chaussettes , mais aussi un autre change en cas de vomissements, des couches en suffisance, des biscuits, de l’eau. Si il vous reste de la place, pensez à prendre de quoi vous décontracter pendant le voyage. Non, une bouteille de vin c’est trop grand et trop risqué.

Et vous cela se passe comment les voyages en voiture? Vous avez des trucs et astuces ? N’hésitez pas à me le dire en commentaires. J’adore vous lire.

En tous les cas, j’espère que mon article vous donnera des pistes et si ce n’est pas le cas vous aura fait au moins sourire. Je vous souhaite un excellent début de semaine et on se retrouve bientôt.

Prenez soin de vous!


Liens utiles:

  • Autocollants repositionnables
  • Figurines Schleich
  • DVD portables Duo

 


Related Posts

A bas les stéréotypes

A bas les stéréotypes

« Arrête de pleurer, un garçon ça pleure pas ». « Il a un pull rose, c’est une femmelette! » « Arrête de jouer aux voitures, joues à la poupée. » Le foot, c’est un sport pour les mecs » « Les filles, elles sont nulles en math et elles n’ont aucun sens […]

La césarienne

La césarienne

Je ne sais pas ce qui m’a pris d’écrire cet article. J’ai longtemps hésité à le publier parce qu’il traite de mon intimité. Et puis j’ai entendu une discussion à la place de jeux.  Deux femmes parlaient d’une amie commune ayant choisi la facilité en prévoyant une césarienne […]



1 thought on “5 astuces pour voyager en voiture avec des enfants”

  • Oui je connais déjà et j’applique tout cet arsenal, avec seulement 2 minettes! Avant notre solution c’était surtout de partir juste après le repas du soir, comme ça Chouquette dormait ; on le fait toujours plus ou moins mais ça ne marche pas avec sa soeur qui a une résistance au sommeil insoupconnée dès qu’elle met les fesses dans un siège auto. Et du coup, elle piapiate tout ce qu’elle a, elle chante, et surtout, elle empêche sa grande soeur de dormir…Du coup notre astuce, c’est de faire des pauses toutes les 3h maximum, histoire de les aérer un peu pile au moment où elles commencent à bien râler et que je n’ai plus de jouets/livres en stock.

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ...


>