Et si on se faisait un cinéma, les enfants?

C’est bientôt les vacances (youhouhou!) et qui dit vacances dit beaucoup de temps à la maison. Et je sens que certain(e)s d’entre nous vont profitez pour aller se faire un petit cinéma en famille. Non?

Le cinéma. C’est un lieu magique pour mes enfants. Un lieu ou ils peuvent manger une glace même si dehors il fait des températures digne de la Sibérie, prendre des bonbons ou des popcorns même si on mange dans une heure #lâcherprise. Et puis surtout, c’est un lieu qu’ils ont découvert il y a peu de temps. Oui. #parentsindignes

Le cinéma

Et oui, on ne regarde que très peu la télévision à la maison ou alors de manière ciblée et surveillée. Comprenez que lorsqu’il regarde des dessins animés, c’est au maximum 20 minutes et ce n’est pas plus de 2 fois par semaine. Et si le temps d’une soirée spéciale, on se fait un dessin animé en famille, on le regarde sur deux jours, on met sur pause pour débriefer ou expliquer, et on avance les scènes qui « effraient ».  C’est bien le seul principe auquel nous n’avons pas dérogé. Bon, j’avoue,  il y a bien eu quelques exceptions avant leur 3 ans, ici et là. Mais dans les grandes lignes, on garde le cap. Bon je me perds.

Bref.

Tout ça pour vous dire que mes enfants ne sont pas des habitués des grands (ou petits) écrans, donc lorsqu’on leur annonce qu’on va voir un dessin animé au cinéma, c’est comme si ils gagnaient à l’Euromillion. Cris de joie, sauts, excitation,palpitations, insomnie.

Voici donc notre point de vue pour le  dernier dessin animé que nous avons vu ainsi que deux autres bandes annonces de films que je vous conseille.

Ballerina

Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait devenir un grand inventeur, ils mettent au point un plan rocambolesque pour s’échapper de l’orphelinat, direction Paris, ville lumière et sa Tour Eiffel en construction ! Félicie devra se battre comme jamais, se dépasser et apprendre de ses erreurs pour réaliser son rêve le plus fou : devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris

A l’approche de son anniversaire, ma fille nous a demandé si elle pouvait aller le voir. Malgré ma réticence à visionner un dessin animé proche de la réalité (nous avions fait un essai avec le petit prince qui s’était avéré être un échec cuisant) , je suis passée au dessus et nous y sommes allés à 3. Rien à redire sur les images et l’animation qui est excellente, tant dans les mouvements de danses de Félicie, l’héroïne, que dans la 3D. Notre princesse a adoré et est rentrée en faisait des pas de danses dont les célèbres 5 positions (qui m’ont rappelés mes cours de danses classiques) Mon prince quant à lui a voulu rentrer dès les 15 premières minutes écoulées. Le sujet qui lui plaisait pourtant au départ, le rythme soutenu des dialogues ainsi que le stress des scènes de fuites,le volume du son,  le ton « de la méchante », ne lui ont clairement pas plu. Nous sommes restés car il était tout de même intrigué par la suite. Quant à moi, j’ai eu le sentiment d’un déjà vu. La méchante mère, une dame qui passe son temps à nettoyer, une orpheline #cendrillon. Et si on veut chercher la petite bête, mis à part le message « va au bout de tes rêves »  je trouve que le scénario manque un peu d’originalité. Quoiqu’il en soit cela ne m’a pas empêché de verser ma petite larme à la fin. #guimauve

Tous en scène

Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

Mardi passée, j’ai eu la chance d’être invitée par Pathé à l’avant première de ce « good feeling movie ». Un film d’animation qui a failli (j’ai dit failli – on était mardi soir  – faut pas déconner!) réveiller en moi le démon de la piste de danse.  Je l’ai vu sans mes enfants.  Je ne le regrette pas car j’ai pu ainsi profiter de ma soirée. #mèreindigne et me faire un avis impartial sur le scénario. L’histoire est racontée à travers le point de vue de plusieurs personnages.C’est intéressant car ils ont tous quelque chose à prouver et des objectifs différents. Mention spéciale à Rosita qui m’a donné envie de construire une  machine à expédier les corvées de la journée…

Par contre, le rythme est rapide et l’intrigue n’est pas accessible à tous les tranches d’âges. Qui plus est certaines des scènes sont je pense vraiment déchirantes pour les enfants. Enfin, en tous les cas pour  les miens. L’âge légal est à 3 ans et suggéré à 6 ans. Je ne pense pas qu’avant 6 ans, les enfants comprennent quoique ce soit aux intrigues et au scénario. Cependant cela reste mon avis. Les gens qui définissent les catégories d’âge sont sûrement plus qualifiés que moi. Non?

Quoiqu’il en soit, ce film vous fera passer un agréable moment, avec ou sans les enfants. On en sort avec l’envie furieuse d’aller chauffer la piste de danse et le sourire. Et ça fait du bien par les temps qui court.

Et si vous préférez rester à la maison, voici le film préféré de la famille, après le roi lion, bien entendu. #labase

Le Lorax

En bref, ce film raconte un monde qui est devenu complètement artificiel. Et par amour  pour une fille, un garçon va partir à la recherche de la dernière graine de « vrai arbre » qu’il reste.

Je ne sais pas si vous le connaissez (ce qui est fort possible le film date de 2012) mais, chez nous on la découvert, il y a 2 mois, lors d’une de nos virées à la bibliothèque et il a fait mouche. Si vous aimez la nature, si vous voulez montrer à vos enfants que nos actes ont un impact, que nous pouvons tous changé notre monde. Bref si vous avez envie de vous booster, de voir du positif, regardez-le. Vous ne vous lasserez plus d’écouter ensuite la chanson  »  laissez-le, laissez-le… »

J’espère que cet article un peu plus léger que les précédents vous plaira.  Si vous allez voir un des films, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, ici ou sur les réseaux sociaux. Et pendant les vacances, n’oubliez pas

Prenez soin des gens que vous aimez, de vos enfants et de vous.

Pour conquérir le cœur de sa jolie voisine, Audrey, Ted va s’échapper de Thneedville, un monde totalement artificiel où toute végétation a définitivement disparu, pour partir en quête d’un arbre vivant. Ted va rencontrer le Gash-pilleur, un vieil ermite aigri reclus dans sa cabane au milieu de nulle part, et découvrir la légende du Lorax, cette créature aussi renfrognée que craquante qui vit dans la magnifique vallée de Truffala et lutte avec ardeur pour la protection de la nature. Avec l’aide de sa grand-mère, Mamie Norma, Ted va devoir déjouer les pièges de O’Hare et ses sbires pour rapporter à Audrey la dernière graine d’arbre vivant au monde. Sans le savoir, le jeune garçon va transformer le destin de Thneedville.Enregistrer


Related Posts

Le temps des dinosaures

Le temps des dinosaures

Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille. Oui, je sais. Je suis fatiguée. Non, ça n’excuse pas tout. Surtout pas une mauvaise introduction. Oui, mais quand même. Plusieurs nuits sans sommeil, des journées pluvieuses, mon blog qui lâche, les virus – les vrais cette […]

Lundi de pentecôte

Lundi de pentecôte

Les jours fériés, c’est un peu comme les vermicelles aux chocolats sur les petits pains, un peu comme les bijoux avec une tenue basique ou comme les paillettes sur les paupières, cela vous embellit un tout petit rien. Mon introduction est un peu foireuse. Je vous l’accorde. […]



Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ...


>