Marina, une photographe au grand coeur

Le blog m’aura permis de vivre une année très spéciale, je ne cesse de le dire. Une année riche en projets et en rencontres. Celle dont je vais te parler aujourd’hui m’était juste impensable, il y a quelques mois.

Une photographe, une maman, une femme inspirante.

Il y a environ quatre semaines, je faisais connaissance autour d’un café avec une femme dont je suivais le projet artistique sur les réseaux sociaux depuis le début. J’admirais son travail en me demandant, curieuse, qui se cachait derrière un tel projet.  Une rencontre que je pensais donc totalement impossible.

Mais la vie nous fait parfois des cadeaux. J’ai donc eu la chance de rencontrer Marina Forney, au Café des Avenues. Souriante, et avenante, elle m’a tout de suite parlé comme si on se connaissait depuis toujours. J’aime les gens qui ont cette faculté ; être authentique, naturelle, sans détour et qui savent te mettre à l’aise.

Marina c’est un petit bout de femme qui aime la vie. Maman, photographe et aide-infirmière, elle assume plusieurs casquettes avec brio. Petite fille de celui qui a créé le Musée suisse de l’appareil photo, Marina a baigné dans la photographie depuis toute petite.

Un souvenir marquant

Cependant, elle n’a pas eu une enfance comme tout le monde. Elle a vécu beaucoup d’hospitalisations qui l’ont marqué de différentes manières dont un souvenir qu’elle qualifie d’un moment de rêve. Je la cite:

« Lors d’une hospitalisation au CHUV à Lausanne, juste après mon arrivée avec ma maman dans ma chambre, je pleurais. On m’avait déjà un peu martyrisé avec des piqûres et j’allais me faire opérer. Ma maman essayait de me consoler quand j’ai aperçu des petites bulles qui venaient du couloir. En regardant mieux, un nez rouge, une blouse blanche différente des autres venaient à ma rencontre. Le « docteur » se présente et me demande si je veux partir avec lui dans le pays des petites bulles.  »

Une rencontre de cinq minute dont elle se souvient encore. Grâce à un sourire, le « docteur rêve » lui a fait oublier sa douleur et sa peur. C’est donc naturellement qu’elle s’est lancée le défi, il y a deux ans d’immortaliser cent personnes au profit de la Fondation Théodora. La fondation qui enfant lui avait redonné le sourire.

je suis nez blog thereseandthekids marina forney exposition

Le projet: je suis nez.

Le but était de faire un projet artistique mais fun. »Il fallait trouver un concept  qu’on ne voit pas partout ». Elle me confie que c’est après une discussion avec son entourage que l’idée du nez rouge a vu le jour.  Au début, elle n’y croyait pas trop. Puis le bouche à oreille a fonctionné et les gens se sont pris au jeu. A tel point qu’aujourd’hui on lui demande si un deuxième livre est prévu.

Marina a donc photographié cent personnalités avec un nez de clown, symbole de la Fondation Theodora. Cent moments partagés qui sont autant d’anecdotes ou de souvenirs magiques. Parmi ces portraits, vous pourrez apercevoir Anne Carrard, René Prêtre, Mélanie Freymond, Christian Constantin, et plein d’autres. Mais pour Marina, une personnalité ce n’est pas qu’un people. C’est aussi  quelqu’un qui porte un message, une histoire. C’est pourquoi vous retrouverez aussi les frangines du Royaume Melazic par exemple.

L’exposition et le livre

Au terme de notre rencontre, Marina m’a invité à la soirée de lancement de son projet. Durant cette soirée, nous avons pu découvrir en avant première l’exposition. Nous avons même abusé des cupcakes et du photomaton mis à disposition.  Cette exposition, c’est l’aboutissement de deux années de travail acharné et de rencontres. C’est un projet formidable pour une noble cause. Pour la soutenir, je vous encourage à aller voir son exposition itinérante ou alors à vous procurer un exemplaire du livre, dont tous les bénéfices seront reversés à la Fondation Théodora. ( par ici)

Je la remercie chaleureusement  car nous avons passé une soirée à deux ( si rare) dans un cadre merveilleux à être émerveillé et  à rire.

Une soirée à l’image du slogan de la fondation  » le rire les rend plus forts ».


Bon à savoir:

  • Il y a peu de photo car mon appareil a décidé de faire des siennes ce soir là. Un comble. Je remercie donc Marina de m’avoir donné son accord pour sa photo de profil.
  • L’exposition itinérante passera par le Valais, Genève, Lausanne et Vevey,
    • 16 avril- 12 mai à Vevey, au Bravo.
    • 15 mai – 29 juin, Genève, Ecole Hôtelière de Genève
    • 2 juillet – 31 juillet Hôtel Beau Rivage, Genève
    • 1 octobre- 13 octobre Manor Vevey
    • 15 octobre- 27 octobre Manor Monthey
    • 5 novembre -17 novembre Manor, Chavanne.
      • Pour plus d’informations , je vous renvoie sur le site internet du projet ici.
  • Pour écouter et voir Marina, je vous recommande ce podcast de LFM ici 
  • Pour vous procurer le livre c’est par ici.Tous les bénéfices  seront reversés à la fondation Théodora.

« Donnons le sourire aux enfants malades dans les hôpitaux »

 


Related Posts

Le temps des dinosaures

Le temps des dinosaures

Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille. Oui, je sais. Je suis fatiguée. Non, ça n’excuse pas tout. Surtout pas une mauvaise introduction. Oui, mais quand même. Plusieurs nuits sans sommeil, des journées pluvieuses, mon blog qui lâche, les virus – les vrais cette […]

Découvrez qui se cache derrière les salons Bébé et Moi et Expo Juniors

Découvrez qui se cache derrière les salons Bébé et Moi et Expo Juniors

Dans quelques jours, les salons Bébé et moi et Expo Juniors, ouvriront leurs portes avec au programme des conférences, des ateliers, des démonstrations, des rencontres et pleins de surprises pour les enfants et les parents. Bref de quoi passer un excellent moment. Et en plus, […]



1 thought on “Marina, une photographe au grand coeur”

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ...