Le temps des dinosaures

Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille. Oui, je sais. Je suis fatiguée. Non, ça n’excuse pas tout. Surtout pas une mauvaise introduction. Oui, mais quand même. Plusieurs nuits sans sommeil, des journées pluvieuses, mon blog qui lâche, les virus – les vrais cette fois – qui s’en mêlent, les apéros improvisés avec les copains pour décompresser, et là le combo blague pourrie-café-power patch, ça devient nécessaire, un must-have, en somme. Du coup, me voilà de retour, mais de retour fatiguée. Fatiguée mais heureuse. Bref. Passons aux choses sérieuses. Il pleut, il fait froid et nous, on a des enfants à occuper. Alors pour ne pas qu’ils transforment la maison en champ de bataille, le canapé en trampoline ou leur chambre en souk, à nous les expositions et les musées. Dernièrement, le choix de mes enfants s’est porté sur les dinosaures. Oui vous avez bien lu, c’est eux qui choisissent. Non, ce ne sont pas des enfants roi. C’est juste plus facile de sortir une troupe motivée par un objectif commun! Non? Si. Stratégie, manipulation, bienveillance. Appelez ça comme vous voulez. Donc, je disais, les dinosaures.

Les dinosaures sont dans la tendance, qu’on se le dise. Véritables icônes de l’histoire naturelle, ils étaient à Sion cet été et cet hiver, ils sont jusqu’au 8 janvier,  à Palexpo. Ben oui, c’est du sérieux les dinosaures. La preuve, le Muséum de Genève qui fête ses 50 ans cette année, dévoile, en première mondiale, la star des dinosaures avec un squelette authentique fraîchement déterré de 27 mètres. Mais en attendant d’aller rendre visite a Arapahoe, nous sommes allé nous divertir à Palexpo.

Le temps des dinosaures, c’est quoi ?

Du Tyrannosaure au Triceratops, 60 spécimens animés, déployés en taille réelle sur 4500 m2, ces animaux impressionnants bougent et grognent pour le plus grand bonheur des enfants. Des empreintes de dinosaures seront également présentées au public, vestiges exceptionnels du passage des grands sauriens sur notre territoire il y a 150 mios d’années. Avec la participation du Jurassica Museum et du Musée d’histoire naturelle de Genève.(extrait du site www.dino-expo.ch)

« C’est une exposition de dinosaures qui bougent et qui grognent, hein Maman? » . Voilà, c’est ça.

On y va comment?

En voiture, autoroute direction Genève Aéroport, sortie Palexpo: parking à disposition P12 (Palexpo).

En train : arrêt Genève-Aéroport. La gare est à moins de 5 minutes à pied de la Halle 7.

Notre expérience:

La voiture est parquée. Il est 14h15. Il pleut averse et j’ai oublié les parapluies. Mince. Heureusement que le petit dernier est resté à la maison avec son papa. On peut courir. Allez, on motive la troupe. « Le premier qui voit un dino à gagné! » Il faut traverser l’autoroute sur une passerelle puis marche encore 5 minutes. Voilà, on y est. Trempés. Une fois la porte d’entrée franchie, nous sommes plongés dans une salle obscurcie par des draps noirs aux fenêtres. Sur le mur, on distingue un énorme dinosaure. Pas de doute, on est à la bonne place. Le vestiaire payant est sur notre droite en entrant. Nous y déposons nos sacs, ainsi que nos vestes. Un passage éclair aux toilettes , un contrôle de nos tickets et en avant la visite. J’avais acheté nos billets la veille sur mon ordinateur. Nous n’avons donc pas eu à attendre aux caisses. Mes enfants sont excités comme des puces. On nous distribue des audio-guides disponibles en plusieurs langues (compris dans le prix du billet). Mes deux plus grands en choisissent un en anglais et l’autre en japonais. Non, je rigole. #blaguepourrie. Ils en prennent chacun un, en français,  et ils repérent pendant toute la visite les chiffres dans les mises en scènes et les tapotent sur leur nouveau « jouet » afin d’obtenir plus d’explications et d’informations.

« Mamannnn, il bouge! Il boooouge ! Regarde! »

 » Maaaaamannn, c’est quoi le chiffre, 5 ? « 

 » Maaaaamannn, un T-Rex, un T-Rex! »

 » Maman, c’est pas des vrais , hein? »

Heureusement, ils ont le droit de parler. Fort. De sautiller, d’avancer, de reculer. Ils sont si heureux.

En ce qui me concerne, je lis les pancartes qui sont disposés le long du parcours à mon fils de 3 ans. Cela nous permet d’aller à l’essentiel car il est absorbé par le spectacle des mises en scène et même parfois très impressionné.

Il y a beaucoup de familles qui visitent mais aussi des adultes seuls et des passionnés. J’entends à plusieurs reprises des critiques au sujet du prix du billet, du manque d’authenticité et de chronologie de l’exposition. Je ne suis pas assez experte pour remarquer ce genre de détails et prends simplement plaisir à regarder mes 3 enfants s’émerveiller.

 » Tiens, Louise, passe-moi un peu l’audio-guide stpl! »

A la fin de l’exposition, c’est l’apothéose. En plus de finir avec un tableau, digne d’un film de Steven Spielberg, on débouche sur une salle ou l’on peut se prendre en photos dans des oeufs de dinosaures ou même sur le dos d’un T-Rex. Je ne les tiens plus.

Expo dino palexpo thereseandthekids

Mon avis:

En tant qu’adulte, c’est vrai que j’ai trouvé l’exposition ennuyeuse. Les tableaux sont  répétitifs et la lumière diffusée ainsi que les bruits des dinosaures, me semblaient identiques à chaque fois. La mise en scène est grossière. On peut par exemple distinguer la peinture ainsi que les mécanisme. Je m’imaginais qu’avec les progrès technologiques actuelles, nous aurions accès à une exposition plus réaliste et moderne. Cependant, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire à haute voix les noms quasi imprononçables de tous ces dinosaures et d’ainsi faire rire aux éclats mes garçons.  Et de leur point de vue, les reconstitutions les ont beaucoup impressionnées et même parfois, la vue du sang (de la peinture rouge) et des scènes de bagarres les ont clairement effrayé. Notamment, la dernière ou un T-Rex est penché sur le cadavre d’un tricératops qui respire encore.

Nous avons visité l’exposition un samedi après-midi. Je craignais l’afflux de monde car ce n’est jamais facile de gérer 3 enfants en bas âge qui courent partout dans la foule. Au final, tout s’est bien passé, le monde se diluent facilement. Les espaces sont grands. Nous avons par contre attendu longtemps à la fin pour faire des photos mais cela en valait la peine. Avec le recul, c’est ce qu’ils ont le plus apprécié.

En conclusion, bien que je ne sois pas du tout passionnée par les dinosaures, j’ai apprécié ce moment hors du commun et je garde un bon souvenir de l’émerveillement de mes enfants. Nous avons donc passé un excellent moment en famille alors que dehors c’était la tempête. A titre indicatif, nous avons effectuée le parcours en 2 heures en tenant compte de l’attente pour faire les photos. Par contre nous n’y retournerons pas.

Et pour ne pas rester sur notre faim, nous irons prochainement voir Arapahoe au Muséum de Genève. Vous aussi?


Bon à savoir:

  • Prendre vos billets à l’avance sur ticketcorner pour éviter l’attente aux caisses. Vous devrez définir une plage horaire à l’avance. Ne vous inquiétez pas, cela reste indicatif.
  • Le tarif est de CHf 57.90 pour une famille soit 1 adultes, 3 enfants ou 2 adultes- 2 enfants. CHF 18.90 pour un adulte et CHF 14.90 pour un enfant de moins de 17 ans.
  • Gratuit pour les moins de 3 ans.
  • Je ne conseillerais pas cette exposition au moins de 3 ans.
  • Prévoyez du cash (il est payant) pour le vestiaire car les valises, les sacs à dos, les sacs et les parapluies ne sont pas autorisés à l’intérieur de l’exposition.
  • L’exposition est ouverte uniquement les mercredis, samedis et dimanches.
  • Les audio-guides sont compris dans le prix.
  • A l’entrée , il y a un petit coin pour prendre une boisson et se restaurer rapidement.

Liens utiles:

  • le site de l’exposition: http://www.dino-expo.ch
  • Un autre parc mais a l’extérieur au Jura : http://www.prehisto.ch/
  • Un parc en franche-comté ou nous irons aussi prochainement : http://www.dino-zoo.com/
  • Le Muséum à Genève http://institutions.ville-geneve.ch/fr/mhn/

 

PS: la qualité des photos n’est pas terrible car je n’ai pris avec moi que mon téléphone. On s’allège comme on peut.

Enregistrer

Enregistrer


Related Posts

La césarienne

La césarienne

Je ne sais pas ce qui m’a pris d’écrire cet article. J’ai longtemps hésité à le publier parce qu’il traite de mon intimité. Et puis j’ai entendu une discussion à la place de jeux.  Deux femmes parlaient d’une amie commune ayant choisi la facilité en prévoyant une césarienne […]

C’est quand le bonheur?

C’est quand le bonheur?

Mardi soir au retour de mon cours de yoga, j’étais détendue et pleine d’énergie positive. J’avais pris du temps rien que pour moi et c’était l’essentiel. Tout le reste pouvait attendre. Pourtant dès que j’ai poussé la porte de la maison, mon regard s’est posé sur un jouet qui traînait dans […]



5 thoughts on “Le temps des dinosaures”

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ...


>