Le 8 mars, une journée qui ne devrait pas exister

Hier soir, je me suis assise à mon bureau avec l’objectif sérieux de finaliser un des nombreux brouillons  que j’ai commencé dans ma base de données et de revenir avec un sujet léger comme le cas du jean taille haute, par exemple. Mais c’était sans compter, sur mon irrépressible envie de vous faire partager mon avis sur le 8 mars. La journée, où on nous distribue gratuitement des fleurs, où si vous êtes une chanceuse, votre mari/amoureux vous gratifiera d’un bisou/cadeau/attention, où grâce à notre sexe, nous avons le droit à X rabais sur X produits ( je vous laisse faire une rapide recherche sur internet avec les mots clés; journée de la femme et rabais) . Sérieusement. C’est la lutte. La journée internationale des droits des femmes.  Depuis 1910, cette date est consacrée, non pas à nous faire faire des économies et à fêter les femmes, mais à nos revendications, à notre statut dans le monde et à la lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes.

thereseandthekids blog journée de la femme

 Une journée importante mais une journée comme les autres

Mercredi 8 mars. Une journée ou je vais rester ici à la maison à garder nos enfants pendant qu’il ira travailler. Je les habillerai, les nourrirai, me plierai en 4-8-12 pour eux et le soir, j’irai me coucher lessivé moralement et physiquement avec l’étrange impression d’un manque cruel de reconnaissance. Tout comme le vivait ma grand-mère, en fait. Sauf que moi, je vis en 2017 que j’ai le droit de vote, que mon salaire, si j’en avais un, m’appartiendrait, que j’ai le droit d’avoir ma propre carte d’identité, que mon mari n’a plus le droit de lire mon courrier ( même si parfois je le soupçonne de checker mes sms, mais ça c’est une autre histoire ), que j’ai le droit de porter un pantalon et que je peux avoir mon propre compte bancaire sans son accord. Le rêve. Non?

thereseandthekids blog journée de la femme

Pourtant, la réalité est tout autre.

Je vis à une époque où les hommes russes ont le droit de battre leurs épouses dans le cadre de leur foyer (ils n’ont juste pas le droit de les tuer), où le mariage forcé est encore de rigueur, où on s’indigne de l’amour que porte une femme mûre à un homme plus jeune, où on trouve exceptionnel un père qui s’occupe de ses enfants la où on trouve normal qu’une mère le fasse, où l’excision violente encore tant de petites filles, où les discriminations à l’embauche sont plus que pratiquées,  où 30% des femmes suisses doivent s’arrêter de travailler pour rester à la maison prendre soin de leurs enfants, et où l’inégalité salariale est monnaie courante. Je vis en 2017 dans le corps d’une femme.

thereseandthekids blog journée de la femme

Cette journée en fait, elle me met en colère.

Je ne suis pas fâché parce que mon mari ne connaissais pas cette journée jusqu’à peu. Non. Je suis en colère car pour être tout à fait honnête avec vous, je n’ai pas envie de comprendre son existence.

Pourquoi faire de cette journée, un jour ou nous avons droit à des attentions particulières ? Pourquoi fêter un statut qui devrait nous être accordé de toute manière? Pourquoi fêter l’évidence? Pourquoi cette journée à sa raison d’être?

Cette journée ne devrait pas exister. Pas parce qu’elle est inutile. Non. Simplement parce que cela signifierait l’égalité entre les hommes et les femmes. L’aboutissement de tous les combats. Je ne me considère pas comme féministe mais plutôt comme quelqu’un qui déteste les inégalités et l’injustice. Tout comme je m’indignerais d’un propos raciste ou homophobe, je me révolte du statut des femmes en 2017.

Dans notre couple, il est évident que lui et moi sommes égaux. Nous nous attelons à le démontrer quotidiennement à nos enfants et en particulier à nos garçons pour qui, il n’existe pas de couleurs de filles, pas de jouets de filles, pas de sport de filles, pas de corvées de filles, pas d’habits de filles mais seulement des couleurs, des jouets, des sports, des corvées, des habits et des métiers. Et puis depuis peu, je porte attention à ne plus m’oublier. Je ne peux pas être une superwoman, tout comme mon homme ne peut-être un superman. Si il y a un nouveau combat à mener, c’est aussi celui-là. Arrêtons de croire que nous devons être parfaites sous prétexte que nous voulons l’égalité. Nous sommes des êtres humains et nous avons le droit à l’imperfection, comme les hommes.

J’aurais aimé que cette journée du 8 mars n’aie pas besoin d’exister mais en attendant, elle permet de marquer les esprits et de sensibiliser.

Demain, peut-être qu’elle disparaîtra. Et là, ce serait le rêve.

Prenez soin de vous!

thereseandthekids blog journée de la femme


Related Posts

Comment la bienveillance m’a fait hurler

Comment la bienveillance m’a fait hurler

Un énième verre d’eau qui se renverse à table alors que tu viens de t’asseoir,  une fourchette qui tombe en plein repas alors que tu avais sommé d’arrêter de jouer avec, un 3ème refus à une proposition pourtant sympa, des miettes partout sur le canapé que tu […]

C’est quand le bonheur?

C’est quand le bonheur?

Mardi soir au retour de mon cours de yoga, j’étais détendue et pleine d’énergie positive. J’avais pris du temps rien que pour moi et c’était l’essentiel. Tout le reste pouvait attendre. Pourtant dès que j’ai poussé la porte de la maison, mon regard s’est posé sur un jouet qui traînait dans […]



3 thoughts on “Le 8 mars, une journée qui ne devrait pas exister”

  • Hier, je me suis indignée que cette journée existe encore…si nous voulons tant être comme les hommes, pourquoi nous démarquer avec une journée spéciale?!?!
    Cette journée nous a sûrement aidées à une époque…et je suis d’accord que du travail reste à faire, notamment avec les sujets que tu as évoqué Isa, sujets qui me mettent en colère d’ailleurs ?. Mais j’ai le sentiment que le maintien de cette journée nous enferme dans le fait que nous sommes différentes des hommes puisqu’ils nous faut une journée spéciale /à nous; alors que moi, je n’ai pas besoin qu’on me fête pour avoir le sentiment d’exister autant qu’un homme.

  • Un jour quelqu’un m’a dit  » Pourquoi il n’y a pas de journée des hommes c’est injuste! » Je lui ai répondu  » parce que les 364 autres jours sont à vous. » ce qui dans la pratique est malheureusement vrai 🙁

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ...


>