Devenir égoïste

Le Jura. J’y suis née et j’y ai grandi. C’est un coin de pays que nous aimons tout particulièrement mon mari et moi. Les paysages sont familiers et nous remémorent un tas de souvenirs. Le bar où nous nous sommes embrassés pour la première fois, le chemin pour rentrer de l’école, le lycée, le poteau dans lequel j’ai emboutie la voiture de ma maman, la maison d’une amie ou j’allais jouer petite, les terrains de foot avec leur buvette ou il disputait les après-match sans compter les maisons de nos parents.

C’est nos racines mais depuis 2 ans, c’est aussi ma bulle d’air.  En 2015, je partais, seule 3 jours sans enfants. Une vraie parenthèse qui m’avait réellement permis de me retrouver après 3 grossesses.Du coup, nous réitérons l’expérience, à ma demande. Partir. Seule. Etre égoïste. Cela fait partie de mes résolutions pour que je ne sois pas épuisée moralement.

Le plus dur c’est de quitter la maison

J’aime revenir chez ma maman car j’ai l’impression de retourner en adolescence. Enfin. On se comprend, je ne vais pas faire les 400 coups et sortir jusqu’au bout de la nuit ( quoique ça j’en serais capable) mais je ne suis plus qu’une maman. Je suis aussi sa fille. Il y a quelqu’un s’inquiète de savoir si j’ai mangé, à quelle heure je rentre, si j’ai froid, si j’ai chaud, si je vais bien. Une maman.egoïste blog femme mamam lifestyle suisse

Ceux qui me connaissent savent que je suis une maman plutôt protectrice ou maman poule. Bref, j’aime bien tout contrôler en fait. Pour vous dire, cela fait 7 ans que nous ne sommes pas partis à deux pendant plus de 3 jours. J’ai encore des progrès à faire. Je le sais. Ce lâcher prise là je dois le travailler. Le plus dur c’est de quitter la maison et les laisser. Faire ses valises. Dire au revoir. Les regarder vous supplier de rester. Parfois essuyer des larmes. Il faut gérer sa culpabilité; les laisser là, pour faire quoi?  Ma place est ici. Vers eux.Un week-end que je ne passerai pas avec eux. Ni avec lui. Pourquoi partir seule ? Est-ce vraiment essentiel? Est-ce vital?

Pour être meilleur au quotidien, il faut devenir égoïste

La réponse est oui. A la maison, avec 4 enfants dont un bébé, j’ai peu de temps pour me poser et réfléchir. (Et oui. Si il y a des sceptiques, je vous invite à passer une journée avec nous. 🙂 ) Il faut savoir dire stop et arrêter de tirer sur la corde. Je ne l’ai appris qu’à mes dépens et même si on aimerait pouvoir tout assumer, nous n’avons pas de super-pouvoirs. J’admire ces femmes qui arrivent à partir régulièrement et  de manière plus longues que 3 jours. L’autre jour, une amie m’a confié qu’elle était partie 2 mois. Elle avait quittée mari et enfants. Basta. Pour ne penser qu’à elle. Avant d’être mère, j’aurais trouvé cela odieux et irresponsable. Et maintenant, je la comprends tellement. Le monde ne s’est pas arrêté de tourner, sans elle. Ils se sont débrouillés.

Pour être une meilleure mère au quotidien, il faut devenir égoïste. J’ai besoin de penser à mes projets et de me recentrer, comme on a besoin d’air et d’eau.  J’ai besoin de recharger mes batteries de patience. On le sait les enfants sont des éponges et si je suis stressée, impatiente ou en colère, ils le seront aussi. L’atmosphère familial en dépend.  Il est donc sain de prendre du temps pour soi. Je n’en serai que meilleure. Et puis dès que la porte se ferme, tout devient plus clair.

egoïste blog femme mamam lifestyle suisse

Alors quand on s’échappe, on fait quoi?

Rien que des choses qui vous font plaisir. Faire des courses pour le petit dernier ou penser à l’agenda de la famille, n’en fait pas partie. On a dit qu’on pensait à soi. A 25 ans, je ne connaissais pas ma chance . J’avais le temps et l’occasion de faire ce que je voulais, au rythme que je désirais. C’était un luxe. Si il y a bien une chose que la maternité m’a apprise, c’est bien celle-là. Prendre le temps.

Normalement, j’aime revoir des amies et papoter autour de un ou de deux verres. Là, clairement, j’avais besoin d’être seule. J’ai apprécié le silence, de traîner au lit et de lire. J’ai écrit et réfléchit à mes projets. J’ai dormi d’une seule traite sans qu’un mini pot de colle se glisse dans le lit au milieu de la nuit. Je me suis réveillée naturellement, sans bisous mouillés, ni coups de pieds dans la figure. J’ai pu prendre une douche sans que des petites mains frappent après les vitres. Je pu me sécher les cheveux et me maquiller sans contrainte de temps ni quelqu’un à porter.  J’ai pu aller aux toilettes sans quelqu’un qui tape à la porte ou qu’une petit voix inquisitrice me demande si elle peut regarder ce que j’ai fait. Pipi ou … ?#intimité.

Je n’ai pas fait à manger. J’ai pu grignoter et manger à 13h. Je n’ai pas vu de pampers pendant 24 heures. Mieux, je n’ai essuyé les fesses de personne. Je n’ai pas nettoyé sous la table. Je n’ai pas fais de vaisselle. Je n’ai pas géré de conflits. Je n’ai consolé personne.  Aucune corvées. Aucune sollicitation.

egoïste blog femme mamam lifestyle suisse

Reprendre son souffle, c’est essentiel.

Deux jours. C’est peu et beaucoup à la fois. Lorsque le séjour s’achève, je rentre avec l’envie de les serrer dans mes bras, d’entendre leur rire, de sentir leur odeur de petits pains chauds, de les consoler, de les câliner, de leur faire à manger, de m’occuper d’eux. Je peux démarrer la semaine avec le plein d’amour et de patience.

Je souhaiterais que chacun puisse avoir l’occasion de pouvoir s’enfuir. Je crois que si je gagnais au loto demain, je créerais un lieu d’accueil pour parents en quête de soi et de repos. Reprendre son souffle, c’est essentiel. Si il y a une résolution que je veux tenir cette année c’est celle-ci; devenir égoïste.

Mais le sentiment de culpabilité à la vie dure chez moi. Même si je me Je ne désespère pas. Je dois pouvoir y arriver. Je rentre avec cet objectif. Je verrai ce que j’arriverai concrètement à mettre en place, au quotidien. Et si ça marche, vous serez les premiers informés.

En attendant, je le répète à chaque fois, mais

Prenez soin de vous!

égoïste résolution maman blog lifestyle

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Related Posts

Le burn-out ou l’épuisement maternel

Le burn-out ou l’épuisement maternel

Chaque année, dès que le mois de décembre pointe le bout de son nez et que le givre commence à recouvrir les toits des maisons, je me mets déjà à penser aux fêtes de fin d’année. J’adore cette période de l’année qui est remplie d’activités […]

Le Moléson en famille

Le Moléson en famille

Prendre de la hauteur. Dimanche. 8h30: Waouh la grasse matinée. Il dorment encore.  Nous qui comptions sur un réveil aux aurores pour mettre au point notre programme,  c’est mal parti.Vite un café. 8h35: Courte la pause café. Après avoir fait 3 biberons sous la menace […]



1 thought on “Devenir égoïste”

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ...


>