Notre empreinte écologique

J’ai grandi dans un tout petit village, perdu en haut d’une colline #lapetitemaisondanslaprairie. Sans voisins. Une grande maison isolée du reste du village. En y repensant, j’étais privilégiée. J’ai grandi en pleine nature au son des cloches des vaches, en mangeant des légumes qui venaient de notre jardin, des oeufs, du lait et de la viande issus de la ferme de mes grands parents. J’ai grandi en pleine nature avec des habitudes simples comme ramasser les pommes de terre aux champs avec ma grand-mère, cueillir les fleurs du tilleul pour en faire des tisanes et me balader en forêt.  Ces habitudes, elles sont la base de mon éducation. Des habitudes simples que j’essaie de transmettre à mes enfants tout comme mes parents l’ont fait avec moi.

Mais je me souviens aussi qu’il existait des lieux; ces trous dans les forêts, comme on disait chez nous,  ou nous jettions nos déchets. Tous les samedis on remplissait le coffre de la voiture sans trier. Nos sacs poubelles, nos frigos, nos jouets, tout y passait. Rien que d’y penser et de l’écrire cela me semble complètement impossible. Pourtant, c’était bien la réalité. Nous étions bien loin du tri des déchets et des petits gestes qui comptent. C’était il y a 30 ans. Aujourd’hui, il faut agir.

Mes petits-enfants pourraient ne pas connaitre le bonheur de se promener en forêt.

Le 2 août de cette année, nous avons épuisé les réserves naturelles annuelles de la planète. Cette date m’a marqué car il y a 25 ans naissait ma petite soeur. J’écoutais à la radio les experts dire que dans 50 ans la planète ne serait plus ce qu’elle est aujourd’hui. Cela signifie que mes enfants et petits-enfants pourraient ne pas connaitre le bonheur de se promener dans la forêt, de regarder les arbres bouger dans le vent, de se réjouir au printemps à l’arrivée des hirondelles. Ou alors différemment.Bref. Il ne connaitrait pas le monde dans lequel j’ai grandit. Cette perspective m’ a donné des envies de fuite sur une autre planète, dans un autre pays. Un pays plus avant-gardiste en matière d’écologie. Ou alors de tout envoyer balader et de partir vivre dans une caravane.

empreinte écologique déchets wwf forgenerationstocome thereseandthekids blog suisse

au lieu de dramatiser il fallait continuer de s’inspirer

Et puis, bien entendu je me suis ressaisie. Car en tant que parents, il était essentiel de montrer les bons gestes à nos enfants. Ainsi ils feront de nos efforts, des habitudes.

Alors au lieu de dramatiser, il fallait continuer  de s’inspirer et d’inspirer d’autres personnes. Je ne sais pas si tu as vu le film Demain mais il a le mérite de mettre en avant toutes les petites actions qui ont été entreprises en faveur de l’écologie.  Dans le monde entier les gens bougent et agissent. Dans ce film, on les mets en avant et on en ressort plein de bonnes ondes et pousser par l’envie d’aussi entreprendre.

Pour réduire son empreinte écologique, il y a plein de petites choses au quotidien qui peuvent être mise en place, comme réduire les déplacements en voiture ou acheter moins de jouets (en plastique), éteindre la lumière quand on quitte une pièce ou fermer le robinet quand on se lave les mains.  Les enfants par exemple adorent aller à la déchèterie avec nous et faire le tri. Ils sont aussi ravis de voir nos déchets de légumes se faire manger par des mouches et des petits vers dans notre compost. Pour vous inspirer, voici une liste rapide de ce que nous entreprenons ici au coeur de notre famille, petit à petit.

  • Plus de coton disque dans la salles de bain. Nous les avons remplacer par des lingettes en tissu. Je me démaquille a l’huile végétale puis j’enlève le tout avec une lingette.
  • Plus de goûter industriels, que du fait maison.
  • La plupart de mes produits de beauté sont des huiles végétales. Je prépare mon propre peeling maison avec du sucre de l’huile de noix de coco.
  • Nous utilisons des produits des nettoyages fait maison
  • Nous avons banni l’eau en bouteilles. Nous ne buvons que l’eau du robinet et nous la servons dans une cruche ou dans une gourde quand nous sommes à l’extérieur.
  • Nous faisons nos lessives à basses températures, sauf cas exceptionnel. ( poux et grippe ahahah rire jaune)
  • Nous achetons en vrac quand nous pouvon
  • Nous avons réduit considérablement notre consommation de viande. Surtout moi qui n’en consomme quasiment plus.
  • Nous ne laissons aucun appareil sous tension
  • Nous compostons nos déchets
  • Nous accomodons nos restes et ne jetons que très rarement de la nourriture.
  • Nous participons à des ventes de seconde main deux fois par année
  • Nous achetons local et de saison dès que nous le pouvons.
  • Nous soutenons l’Arboretum à Aubonne.

Les prochaines étapes ici sont l’arrêt des tampons hygiéniques, de commencer le jardin avec des framboisiers,  de remplacer le cellophane par des wraps à base de cire d’abeilles et de se séparer de notre machine à café à capsules. Ce qui est tout un programme dont je vous reparlerai sous la rubrique « Go Green ». Je connais des personnes qui sont proche du zéro déchet. Je les admire et j’espère un jour y arriver.

empreinte écologique déchets wwf forgenerationstocome thereseandthekids blog suisse

les changements ne se font pas du jour au lendemain

Je prends les choses les unes après les autres en fonction de mon contexte, de mon budget et de mes possibilités. Je ne suis pas parfaite. Parfois, il y a des écarts à nos principes établis et il y a encore de grosses bêtes noires sur notre tableau. Personne, n’est irréprochable. L’important c’est d’agir et non de juger.  De s’inspirer et de faire de son mieux à son échelle. Chaque geste est essentiel. Chaque geste compte. Chaque action a un impact sur notre empreinte écologique et sur les autres . Toi aussi tu peux inspirer ta voisine, ta collègue, ton ami, ton enfant. Lances- toi. Commences par quelque chose de facile pour toi.

Demain. On peut tous changer pour les générations futures.

Cet article n’est pas un article sponsorisé mais il a été rédigé dans le cadre de l’action #forgenerationstocome du WWF à laquelle je suis fière de participer. Pour continuer votre réflexion, je vous propose aussi de lire l‘article de ma copine virtuel, Tina du blog lumai .


Lien utile:

Voici notre résultat au calculateur que vous propose le WWF. C’est un chouette outil pour voir ou il faut faire des efforts par exemple. Vous voyez que nous sommes loin de l’idéal mais on va y arriver 😉

empreinte écologique déchets wwf forgenerationstocome thereseandthekids blog suisse

 


Related Posts

Le Wrap ou l’emballage réutilisable à la cire d’abeille

On se retrouve en vidéo ( mets la bien au début 😊)  J’ai eu envie de tester un do-it-yourself pour réduire nos déchets. Un qui me faisait de l’oeil depuis un moment par sa simplicité et son efficacité. Et maintenant que nos habitudes et la […]

Les petits secrets de Pink Poulet

Les petits secrets de Pink Poulet

Comme vous avez pu le lire ici, j’ai grandi dans une grande maison retirée du village. Nous avions comme voisines, des vaches, une immense forêt et des champs à perte de vue. Souvent, je repense à  cet endroit avec nostalgie. Lorsque je suis allé rendre […]



4 thoughts on “Notre empreinte écologique”

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ...


>