C’est quand le bonheur?

Mardi soir au retour de mon cours de yoga, j’étais détendue et pleine d’énergie positive. J’avais pris du temps rien que pour moi et c’était l’essentiel. Tout le reste pouvait attendre. Pourtant dès que j’ai poussé la porte de la maison, mon regard s’est posé sur un jouet qui traînait dans le corridor, des corbeilles de linges qui gisaient sur mon lit,  des traces de mains sur le miroir, des livres par terre au salon, un tas de lettres à ouvrir et de la poussière qui décorait mon bureau.  Tout à coup, le stress m’a envahit et ma sérénité, c’est fait la malle. J’étais incapable de voir le positif.

Pourquoi est-ce que j’ai pris 1h30 pour moi au lieu de prendre ce temps pour éliminer une ou deux corvées?  Quand est-ce que je vais arriver à tout gérer? C’est trop difficile. Il faut que j’arrête de faire des choses pour moi. Il faut que j’arrête le yoga, le blog et les soirées entre copines.

Je n’y arrive plus

Mettre en cartons avant le jour J. Trier nos affaires. Acheter des nouveaux pantalons pour les derniers. Ranger leurs armoires et la mienne. Organiser la garde pour les petits le jour du déménagement. Appeler le banquier. Faire la lessive. Ecrire sur le blog. Maigrir. Faire du sport. Organiser une soirée à deux. Etre femme et mère à la fois.  Toutes ces choses me donnent du soucis et m’empêchent de profiter de la vie. Je culpabilise à trouver un équilibre et à ne pas réussir à tout faire.

Mes to-do list qui se rallongent et les nuits catastrophiques depuis plusieurs semaines me font me sentir complètement nulle et débordée. Il me manque du temps, une garde, de l’aide. Je n’y arrive plus.

bonheur arriverai jamais gratitude blog maman thereseandthekids

Je m’en veux

Ce week-end, Charles fêtait ses 4 ans. A chaque anniversaire de mes enfants, c’est la même conclusion. J’aimerais revenir en arrière et revivre ce moment unique ou ce petit être qui vient de naître est posé sur moi. Cet instant ou nos regards se croisent pour la première fois. J’ai le sentiment amer de ne pas l’avoir pleinement vécu. Mon esprit était en train de penser aux soucis de la maison, au comment du pourquoi mon mari allait gérer les enfants et les tâches du quotidien, qui viendrait l’aider et quand. Bref. J’étais ailleurs. Ce moment ne reviendra pas. Et je m’en veux. Terriblement.

bonheur arriverai jamais gratitude blog maman thereseandthekids

C’est quand le bonheur?

Dimanche. A 6h00, excités comme des puces,  ils m’ont réveillé pour me donner leurs cadeaux. Ils m’ont embrassé. Ils m’ont câliné. J’ai déballé un cadre de « supermaman », reçue une bouteille de savon décorée par leurs soins, et des roses rouges parce que « je t’aime maman ».  C’était bien. On était bien. La, tous les 6, collés les uns aux autres dans notre lit de 140cm. Je n’ai pensé à rien d’autre qu’à être là avec eux.

Ce soir, nous avons assisté  à un concert sur notre balcon. Louise, Jules et Charles, ont créé ensemble, un moment pour mon mari et moi.

« Et si on faisait un concert pour que papa et maman dansent ensemble ?
– Ah oui. Et si on faisait aussi un apéro ? »

Ils ont installé 3 chaises sur le balcon. Créer une scène avec un bac à sable, une batterie avec des seaux et ont pris une guitare pour les accompagner.
L’affiche dessinée pour l’occasion, invitait les spectateurs à ne pas utiliser leur téléphone sous peine de se faire gronder par la police du spectacle. On ne rigole pas. Après avoir payé nos entrées, nous nous sommes installés pour écouter une reprise d’ Herbert Léonard « Pour le plaisir » (je vous entends rire).  Nous avons dansé au son de leur voix. Ce moment n’a duré qu’un instant mais j’aurais aimé  graver à tout jamais leurs regards qui pétillent et leurs sourires quand ils nous ont vu enlacé ensemble.

bonheur arriverai jamais gratitude blog maman thereseandthekids

J’ai compris

J’ai compris que le bonheur se jouait maintenant, dans ces petits instants de la vie quotidienne que je ne pourrai pas revivre.  Tout était une question de choix et de priorité. Qu’avais-je envie de retenir de ma journée?

J’ai compris qu’à force de tout vouloir faire, j’oubliais de m’arrêter pour profiter. Oui, écrire me rend heureuse. Oui, faire du sport fait partie de mon équilibre. Oui, il faut ranger le linge, passer l’aspirateur, faire la vaisselle et j’en passe.

Mais si je n’arrive pas à faire cette tâche là où cette corvée là,  ce n’est pas grave. De toute manière, je n’arriverai jamais à tout faire. Ce qui est important, c’est moi. C’est eux. C’est nous. C’est d’être là en pleine conscience.

bonheur arriverai jamais gratitude blog maman thereseandthekids

Etre reconnaissante

Il y a 4 ans, ma belle-soeur a été emporté par un cancer. Elle était maman de deux filles et avait 37 ans. Je pense souvent à elle et à ce qu’elle aurait aimé faire avant de partir. Cela m’aide à prendre du  recul. Je me regarde et je me dis que j’ai de la chance.

J’ai de la chance de leur préparer leurs biberons le matin, de me réveiller, de voir les rayons du soleil traverser mes rideaux, de sentir l’air sur ma peau, d’entendre les grillons le soir, de rire, de pleurer, d’être heureuse et d’être en colère. J’ai de la chance d’être aimé et d’aimer.

Dorénavant, je me suis promis de ne plus me mettre de pression . Après tout j’avais quitté le monde du travail pour être plus détendue alors autant en profiter. Tant pis si je fais le repas pour 12h30 ou si pour la 3ème fois de la semaine je fais encore des pâtes. En amont, j’ai sûrement pris le temps de sécher quelques larmes ou tendu l’oreille pour entendre des soucis de la plus haute importance. Tant pis si le linge propre est encore dans les bacs, si j’ai pris du temps pour moi cette semaine. Tant pis car, j’ai de la chance.

Ne garder que le meilleur

Je vais donc me concentrer sur ce sourire qui m’est adressé, sur cette demande de câlin, sur ce bisou mouillé et sur cet article que j’ai envie de finir. Je vais profiter de  toutes ces petites choses qui font ma vie. Pour m’y aider, j’ai commencé une toute nouvelle liste. Une liste des choses faites et vécues dans la journée. Contrairement aux autres, elle me détend et me donne confiance.

Si on oubliait de culpabiliser à chacun de nos choix et qu’on profitait juste de ce moment, sans se poser de questions?

Si on profitait de tout ces petits moments de bonheur qui font nos vies?

Si on était juste reconnaissant de ce que nous offrait la vie?

Peut-être que nous toucherons du bout des doigts le bonheur….

Prends soin de toi .

 

« Donne à chaque jour la chance d’être le plus beau de ta vie. »

Mark Twain.

bonheur arriverai jamais gratitude blog maman thereseandthekids


Related Posts

Comment la bienveillance m’a fait hurler

Comment la bienveillance m’a fait hurler

Un énième verre d’eau qui se renverse à table alors que tu viens de t’asseoir,  une fourchette qui tombe en plein repas alors que tu avais sommé d’arrêter de jouer avec, un 3ème refus à une proposition pourtant sympa, des miettes partout sur le canapé que tu […]

La césarienne

La césarienne

Je ne sais pas ce qui m’a pris d’écrire cet article. J’ai longtemps hésité à le publier parce qu’il traite de mon intimité. Et puis j’ai entendu une discussion à la place de jeux.  Deux femmes parlaient d’une amie commune ayant choisi la facilité en prévoyant une césarienne […]



10 thoughts on “C’est quand le bonheur?”

  • Merci pour ce joli article qui remet les choses en perspective… de plus en plus, j’essaie de lacher du lest et de profiter au maximum de ces petits moments de bonheur ! Mais le naturel n’est jamais loin… Alors, lire ces mots, écrits par une autre permet une petite piqure de rappel !

    Bonne soirée

    Virginie

  • Très joli article, et très jolie philosophie – je crois aussi que lectrices et auteurs de blogs, on a tendance à baigner dans les conseils, les avis et les exemples, et qu’on finit par trop se mettre la pression, bien plus que beaucoup de parents qui vivent tout ça plus « comme ça vient ». Lâcher prise ne peut parfois que nous faire du bien, à nous mêmes comme à nos enfants.

  • Très bel article, très touchant ! ça me rappelle quand ma maman partait en weekend (une sorte de retrait spirituel) et elle revenait à la maison toute apaisée… puis le temps de voir l’état de la maison et le non avancement des choses, elle redevenait tendue et fâchée… je m’en rendais pas compte avant, mais si je devais revenir en arrière, je ferai en sorte de plus ranger la maison ou faire quelque chose pour elle avant qu’elle rentre 🙂
    En tous cas profites bien de tes enfans, ça grandit vite !! 🙂

  • Tes écrits sont vraiment touchants et je suis contente que tu aies pu finalement relativiser, tu as de la chance d’avoir une si jolie famille en bonne santé et c’est ce tout ce qui compte, le reste ne sont que des détails.On ne vit qu’une fois et il est vraiment nécessaire de ne pas subir cette vie mais de l’apprécier comme le privilège que c’est que de vivre.

  • Thank you a lot for the honest moment that you offered with this post and for opening up your heart! Enjoy the imperfect moments!

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ...


>