Nos derniers articles

UN RELOOKING POUR NOVEMBRE

UN RELOOKING POUR NOVEMBRE

Ce soir, j’ai envie de te parler chiffons, d’écrire un truc léger. J’ai plusieurs « gros » articles en rédaction dont mon conseil en image et nos 4 jours à Centerparcs, mais avec le froid qui arrive, mon rhume et ma fièvre,  je préfère inaugurer la catégorie […]

Ma zone de confort

Ma zone de confort

Ce soir, j’ai envie de te parler d’une résolution que je tiens maintenant depuis plusieurs mois. Une résolution qui me force à aller plus loin. Je déteste parler en public et aller au devant d’inconnus et de situations nouvelles. J’ai les mains qui deviennent moites. […]

L’art d’écrire ou le lettering

L’art d’écrire ou le lettering

Je suis ravie de te retrouver pour te présenter une nouvelle maman entrepreneuse aujourd’hui. Martina, je l’ai connu dans la cour de l’école. Et comme souvent avec la cour d’école, il règne une certaine pudeur. Je m’explique. On n’ose pas demander ce qu’on fait à côté lorsque […]

A bas les stéréotypes

A bas les stéréotypes

« Arrête de pleurer, un garçon ça pleure pas ». « Il a un pull rose, c’est une femmelette! » « Arrête de jouer aux voitures, joues à la poupée. » Le foot, c’est un sport pour les mecs » « Les filles, elles sont nulles en math et elles n’ont aucun sens […]

Une chasse au trésor pour l’arrivée de l’automne

Une chasse au trésor pour l’arrivée de l’automne

Ce week-end, nous avons profité du soleil et des dernières chaleurs malgré les premiers rhumes et les premières toux en nous promenant en forêt. Nous l’avons passé dehors tous ensemble.  Ce fut tellement agréable qu’il était très difficile de se dire que le lendemain, nous […]

Une verrière dans notre salon

Une verrière dans notre salon

Je ne pensais pas publier ce genre d’article mais après tout, il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis n’est-ce pas? Et puis, il faut être honnête la décoration de notre maison me prend toute mon énergie et mon esprit ces derniers […]

Besoin d’un coaching décoration?

Besoin d’un coaching décoration?

Comme vous le savez, nous avons déménagé. Qui dit déménagement dit changement. Changement de repères et d’environnement mais aussi de décoration. Etant une indécise chronique et ayant envie de faire bien tout de suite,  j’ai fais appel à Stéphanie pour confirmer ou non mes choix. […]

Le Wrap ou l’emballage réutilisable à la cire d’abeille

On se retrouve en vidéo ( mets la bien au début 😊)  J’ai eu envie de tester un do-it-yourself pour réduire nos déchets. Un qui me faisait de l’oeil depuis un moment par sa simplicité et son efficacité. Et maintenant que nos habitudes et la […]

Les petits secrets de Pink Poulet

Les petits secrets de Pink Poulet

Comme vous avez pu le lire ici, j’ai grandi dans une grande maison retirée du village. Nous avions comme voisines, des vaches, une immense forêt et des champs à perte de vue. Souvent, je repense à  cet endroit avec nostalgie. Lorsque je suis allé rendre […]

Notre empreinte écologique

Notre empreinte écologique

J’ai grandi dans un tout petit village, perdu en haut d’une colline #lapetitemaisondanslaprairie. Sans voisins. Une grande maison isolée du reste du village. En y repensant, j’étais privilégiée. J’ai grandi en pleine nature au son des cloches des vaches, en mangeant des légumes qui venaient […]


Mon dernier article

Ma zone de confort

Ma zone de confort

Ce soir, j’ai envie de te parler d’une résolution que je tiens maintenant depuis plusieurs mois. Une résolution qui me force à aller plus loin.

Je déteste parler en public et aller au devant d’inconnus et de situations nouvelles. J’ai les mains qui deviennent moites. Le coeur qui s’emballe et des plaques rouges qui apparaissent sur le décolleté. J’aime tout maîtriser, comme je pense la plupart des gens, du coup je me limite.

 « Je ne suis jamais à la hauteur. Je ne suis pas assez présentable. Que vont penser les autres? Je ne suis pas intéressante. Et si j’ai mes plaques rouges, je vais avoir l’air de quoi ? Pourquoi je fais tout ça, au fait? Je préfère rester là. Ici je peux tout contrôler. »

Mes petits démons à moi

Ces phrases, ce sont mes petits démons à moi. Elles varient bien entendu selon le contexte. Ce qui est permanent, c’est qu’elles font partie de moi et qu’elles m’empêchent parfois d’avancer. Adolescente, avec ma coupe garçonne, mes Dr Martens, j’étais plutôt timide. Je me suis privée de vivre des choses simplement parce que j’avais peur du jugement des autres. Il fallait entrer dans le cadre. Aînée, je ne pouvais décevoir. J’aurais aimé suivre des cours d’équitation, faire des études dans la création, mais il m’était difficile d’affronter l’échec, le regard et le jugement des autres et de ma famille.  Aujourd’hui, à 35 ans, et en étant mère au foyer il est tentant de ne faire que ce que je maîtrise, de ne côtoyer que des gens que je connais, et de ne surtout prendre aucun risque.

Zone de confort humeurs blog thereseandthekids

On peut tous décider un jour de changer.

Pourtant, je n’avais plus envie de ça. J’avais envie d’être une autre. 35 ans à ne pas savoir vraiment ce que je voulais faire. Il était temps de dire stop et d’être celle dont je rêvais depuis des années et pour cela il fallait oser. Oser sortir de ma zone de confort. C’est comme ça que j’ai décidé de dire oui plus souvent, de cesser de dire non par peur. D’oser. Et cela peut commencer par des choses anodines au début comme partir en vacances avec les enfants seules, oser se couper les cheveux, cuisiner autrement.

Si tu me suis sur les réseaux sociaux, vous avez dû vous apercevoir que j’ai participé à une soirée à Lausanne, Genuine Women Night. J’ai failli ne pas y aller. Cette soirée, c’était un énorme effort pour moi. Je devais y aller seule et je ne connaissais probablement personne. Mon mari avait 45 minutes de retard, #love. J’avais passé une vraie mauvaise journée avec les enfants. Une de celles qui vous bouffe toute votre énergie positive.  Je n’avais eu le temps ni de me laver les cheveux, ni de me trouver une tenue adéquate. Bref, je ne me sentais pas en confiance. J’avais toutes les bonnes excuses du monde pour ne pas y aller. J’étais prête à y renoncer lorsque mon mari m’a regardé et m’a lancé:

« Mais enfin,  vas-y! Tu as accouché devant pas moins de 6 personnes. Tu penses que cette soirée pourrait être pire? » #ilapastort

Je suis partie en gardant en tête ma bonne résolution, que je n’étais sûrement pas la seule à venir seule et à avoir peur. Au pire, je repartirais illico-presto. Je suis arrivée en retard mais juste à temps pour les discours. Dès que j’ai franchie le seuil, mes craintes se sont envolées. J’étais là ou je voulais être. J’ai ri, j’ai parlé et échangé avec des femmes inspirantes et pleines de bonnes ondes. Sur le chemin du retour, j’étais fière d’avoir dépassé mes appréhensions.

Et ensuite les choses se sont accélérées.  J’ai été contactée pour un tournage à Paris pour Dyson.et pour le reportage sur la RTS. J’ai d’abord longtemps hésité. Ne pas contrôler mon image, ne rien savoir à l’avance. Et pourtant, après avoir mesuré les risques, mon homme m’a appuyé dans mes choix et nous sommes allés de l’avant.

Ces deux événements ont agit comme un déclic dans mon esprit. Il fallait que j’ose. Toutes les choses que j’avais envie de réaliser, je pouvais les faire. Les seuls freins, c’était moi.

Zone de confort humeurs blog thereseandthekids

Pourquoi agrandir sa zone de confort?

Pour plein de bonnes raisons comme grandir, apprendre et oser. Pour diminuer l’écart entre qui tu es et qui tu veux être. Pour gagner en estime de soi. Pour arrêter d’envier ceux qui osent. Parce qu’on a qu’une seule vie et qu’elle se joue maintenant.

Devenir maman a été la plus grande étape de ma vie. Celle ou il y a eu un avant et un après. Celle qui vous change à tout jamais. Cette étape, elle m’a clairement ouvert les yeux sur qui j’avais envie d’être et à qui je n’avais pas envie de ressembler .

Il y aura toujours quelqu’un pour vous critiquer ou vous ralentir ou vous faire douter. Mais il y aura aussi toujours quelqu’un pour vous tirer vers le haut, croire en vous et vous faire grandir. Entourez-vous de ces gens-là. Les autres, ignorez-les. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire. Après la diffusion de l’émission de mise au point, j’ai eu plus de trois à jours à vide. J’ai fais l’erreur de lire les commentaires sur les réseaux sociaux puis, j’ai reçu des mails et des messages en privés très négatifs dont quelques-uns me demandant de prendre mon rôle de mère plus au sérieux.  Bref, cet épisode m’a retournée mais m’a également rendu plus forte. Après avoir digéré les remarques, je me suis concentrée sur le positif. Je faisais quelque chose qui me rendait heureuse alors au diable le reste.

Comment faire pour agrandir sa zone de confort ?

Il faut se pousser à faire des choses différentes et nouvelles. Par exemple, dès que je sens qu’un projet ou une idée me plaît, je ne me pose pas plus de question. Je fais taire ma peur et je dis oui.

Nous pouvons tous nous trouver des excuses plus ou moins valables. Cependant, il faut oser dire « J’ai peur »  et se projeter.

Comment je me sentirai si je le fais? Et puis, il faut essayer d’accepter l’échec. On se prive trop souvent de  tenter un projet ou de vivre un moment par peur d’échouer ou de ne pas être à la hauteur.

Tu as envie d’apprendre à faire du piano? De changer d’orientation professionnelle? D’écrire un livre? D’une séance photo coquine? De lancer votre entreprise? D’exploiter une passion? D’assister  à une conférence? Fais-le. Peu importe ton âge ou ton histoire. Ce qui importe, c’est toi et ta zone de confort. Toi et tes limites. Qui as-tu envie d’être?

Ne pense pas au futur. Vis dans le présent. Ne pense pas aux problèmes avant qu’ils ne soient là. Ne te compare pas. Cela n’apporte rien de positif.

Lancer ce blog, ça pouvait paraître anodin. Pour moi, c’était un nouveau départ. J’ai osé faire quelque chose qui me plaît en me moquant de ce que les gens, ma famille en penseraient. Le blog a fêté sa première bougie. Une année que je n’ai pas vue passer. Une année faite de découvertes et de surprises.( J’y reviendrai). Bref, une année riche en expériences de toutes sortes, mais surtout en apprentissage. Rien que pour ça, ça en valait la peine.

Et toi comment te sens-tu ? As-tu eu cette impression de ne pas oser être celle que tu veux? As-tu envie de sortir de ta zone de confort?

Dis-le moi en commentaire.

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas , c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.

Sénèque

 

Zone de confort humeurs blog thereseandthekids

 


>